Gravure sur métal par Électrolyse

Mercredi soir Christelle est venue avec un projet sympa : graver des couverts en métal. Pensant pouvoir utiliser la découpeuse laser pour ce projet on a dû refroidir ses ardeurs car notre machine n’est pas assez puissante pour graver directement le métal (une solution existe avec un produit à appliquer sur le métal auparavant.) Néanmoins d’autres solutions existent, notamment la gravure par électrolyse. Simple, ne requérant que peut de matériel il a été facile de réaliser l’expérience le soir même. Pour rappel la gravure par électrolyse utilise l’électricité pour retirer et/ou ajouter de la matière sur un objet métallique. Plus d’infos sur la théorie par ici.

Pour réaliser ce projet vous avez besoin :

  1. De l’objet métallique à graver.
  2. Un objet métallique dit martyr qui sera généralement abîmé.
  3. Du scotch ou de l’adhésif pour protéger l’objet à graver et servir de “pochoir”.
  4. Du sel de cuisine (NaCl).
  5. D’un récipient remplie d’eau.
  6. D’une pile 9 Volt.

Dans notre cas nous avons utilisé une alimentation de labo comme source d’électricité, elle permet de changer la tension mais aussi de limiter le courant utilisé. À défaut une simple pile 9 volt ou bien une alimentation d’appareil électrique peut faire l’affaire. Comme toujours quand on travaille avec l’électricité on travaille prudemment et on s’assure de savoir ce que l’on fait avant de le faire.

Attention aussi à réaliser cette expérience en extérieur ou dans une pièce bien aérée car l’électrolyse produit de l’hydrogène et du dichlore qui est toxique.

La réalisation est finalement triviale :

  1. Recouvrir l’object de scotch ou autre adhésif.
  2. Découper le motif à graver. Nous avons ici utilisé la découpeuse laser pour découper le motif à graver directement sur l’adhésif.
  3. Mélanger le sel de cuisine à l’eau en bonne quantité. La solution obtenue est chargée d’ions et conduit mieux l’électricité.
  4. Brancher la source de courant sur le martyr et l’objet à graver. Le positif sur l’objet à graver, le négatif sur le martyr.
  5. Plonger les deux dans la solution et attendre de 5 à 15 minutes suivant la profondeur de gravure souhaitée.L’eau change généralement de couleur, la couleur pouvant variée suivant le métal de l’objet. L’eau a viré à l’orange/marron pendant l’expérience, signe de fer.

Après 5-10 minutes voici le résultat obtenu :

 

 

 

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils