2. Fonctionnement logiciel(s)

Et préparation des fichiers

La graveuse est installée comme une imprimante sur un portable dédié.
Cela signifie qu’on a besoin d’un logiciel tiers pour envoyer les fichiers à la machine, pour l’instant c’est avec Inkscape que nous travaillons car il est capable d’ouvrir et de traiter les différents formats de fichiers vectoriels (.SVG, .AI, .EPS…) comme des images bitmap (.JPG, .PNG…)

– à tester : envoi de .pdf depuis Acrobat Reader ?

 la machine reçoit ses informations de 8 couleurs précises, codées en RVB.

Nos documents doivent donc respecter ce mode colorimètrique. Au moment de l’envoi du fichier à la machine on peut attribuer une puissance de laser à chacune de ces couleurs, en % des 40w maxi. Ce fonctionnement particulier nous obligera à mettre au point différentes bibliothèques de règlages, selon les matériaux utilisés et le résultat désiré.

COULEUR :   (R,V,B) ou #hexa
NOIR : (000, 000, 000) #000000
ROUGE :  (255, 000, 000)  #FF0000
VERT : (000,255, 000) #00FF00
 JAUNE : (255, 255, 000)  #FFFF00
BLEU : (000,000,255) #0000FF
ROSE :  (255,000,255)  #FF00FF
CYAN : (000,255,255) #00FFFF
ORANGE :  (255,128,000) #FF8000

 

 

 

 

 

 

 

 

L’ordre est important et détermine l’ordre de traitement : la machine traitera d’abord les informations passées par le noir, puis celles du rouge, puis celle du vert… etc.

Utile pour anticiper  la “bonne tenue” du support tout au long de la gravure comme pour enrichir les traitements d’une surface en 1 seule “impression”.

Vectors & Rasters

Les termes vector et raster pour le découpage laser n’ont rien à voir avec la façon dont la façon dont l’image a été dessinée sous Inskscape.

Pour la découpeuse laser:

  • vector = contour à découper ;
  • raster = surface à graver.

Pour envoyer un “vrai vecteur” à la machine et donner l’ordre au laser de suivre précisément une forme, il faut paramétrer l’épaisseur de son contour à 0,01 mm. Sinon, et même si notre dessin est entièrement vectoriel, la machine interprétera les contours plus épais comme des surfaces à balayer / colorier : les “rasters”.

Là aussi la machine hiérarchise les infos reçues et traite toujours les rasters avant les vectors : pour simplifier, elle grave avant de découper.