TÉLÉPHONE VINTAGE

J’ai pris contact avec Christophe il y a une quinzaine de jours et après une première rencontre avec les membres de l’équipe puis une autre session de travail au lab, mon projet commence déjà à prendre forme 🙂

LAB: Session 1

Je suis arrivée avec en tête l’idée d’utiliser un vieux téléphone à cadran rotatif de style vintage et d’y intégrer une carte Arduino afin de réactiver la sonnerie à l’aide d’un capteur ultrason. L’idée étant que la sonnerie se déclenche lorsqu’une personne approcherait suffisamment près de l’appareil. Pour info, j’ai l’intention de faire de ce « vieux téléphone » une pièce qui rentrerait dans le cadre d’un projet pour mon diplôme des Beaux-Arts.

Snootlab n’ayant pas encore validé ma commande, je suis retournée au lab avec uniquement l’appareil que j’ai déniché sur internet. Ce modèle n’est pas en bakélite mais en plastique, il a été mis en service en France à partir de 1964-65 mais conçu en 1963 (d’ailleurs, il s’agit du modèle S63.)

Il a fallu littéralement le « désosser » afin de tester la tension du système électronique. Pour ça, j’ai suivi les conseils avisés des membres du lab qui m’ont ensuite guidée pour les manipulations d’ordre technique et électronique (!)

Pour l’anecdote, Je vous laisse observer l’allure et l’élégance qu’avaient les circuits imprimés de l’époque.

circuit imprimé

Installation du moteur

Le système électronique du téléphone ne permettait pas d’utiliser les composantes d’origine : la tension pour alimenter le système de sonnerie est d’environ 50 volts, ce qui est bien trop élevé par rapport aux 5 volts que l’on obtient avec la carte Arduino sur port USB.

Il a donc fallu « bidouiller » un autre système à l’aide d’un petit moteur provenant d’un lecteur DVD, le but étant de trouver une installation sommaire pour faire retentir les deux cloches.

IMG_1478

 

IMG_1492

 

 

IMG_1497

A grand renfort de pistolet à colle, je suis venue fixer le petit moteur de forme cylindrique entre les deux cloches. Un simple fil électrique muni d’un minuscule embout métallique à l’extrémité est soudé sur le haut du moteur.

Pour le branchement secteur, j’ai utilisé un vieux chargeur de téléphone portable et après mise en place des composants, on obtient une alimentation de 5 volts simple qui permettra de faire fonctionner la sonnerie disons, de manière plus artisanale !! la rotation du fil et la rencontre de l’embout métallique avec les cloches provoque une sonnerie assez originale.

Le courant est à présent de 100 mA, il n’est donc pas possible d’utiliser la sortie de la carte Arduino. La solution est alors d’installer un transistor : même si la commande n’est pas très importante, il est quand même possible de faire passer du courant.

Mise en place de la carte Arduino

 

IMG_1549

Après ces tentatives assez fructueuses et la mise en place d’une petite résistance, nous avons procédé à l’étape décisive : l’installation de la carte Arduino.

IMG_1551

Voici le programme du code:

Code téléphone vintage

Mon téléphone fonctionne parfaitement et retentit de façon assez originale.

IMG_1557

 

sonnerie après la programmation de la carte Arduino

En attendant de trouver un dispositif de présentation, j’ai « bricolé » un petit support pour qu’il soit posé au sol en laissant deux ouvertures pour laisser passer l’entrée et la sortie du capteur en dessous de l’appareil.

IMG_1605

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils